Vous rêvez de devenir hypnothérapeute ?

C’est possible – Si vous en avez vraiment envie, lisez ceci. Je vous explique comment faire pour devenir un bon hypnopraticien.
Vous vous demandez, et c’est tellement sensé, comment bien choisir votre formation en hypnose, pour faire de l’hypnose votre métier. Voici deux points de repère. Premièrement, l’hypnose c’est une langue. Deuxièmement, il vous faut des outils pour utiliser cette langue.

Apprendre le langage hypnotique

L’hypnose est bel et bien une réelle langue. Vous allez apprendre ce fameux langage hypnotique en formation de base en hypnose.
En 8 journées. Et ce n’est pas trop ! Parce que vous allez aussi y acquérir d’autres notions très importantes.
Vous allez apprendre à jongler avec les bons verbes, les mots appropriés, les conjugaisons à privilégier.
Cette langue, vous l’avez compris, c’est celle de l’inconscient.
Mais cet inconscient, il est nécessaire de s’adresser à lui de façon spécifique pour qu’il soit réceptif.

Comment “hypnotiser”, comment induire l’état d’hypnose ?

Pour répondre à cette question, vous découvrirez le monde des inductions hypnotiques.
Il y en a pléthore.
Savoir comment induire l’état hypnotique, apprendre des inductions d’hypnose, c’est une chose. Mais aussi, ce qui est super important, c’est que vous choisissiez l’induction adéquate. Elle varie en fonction de la personne, de sa demande, de certaines caractéristiques. Vous apprendrez les critères sur lesquels se baser pour bien choisir votre induction.
Mais ce n’est pas tout. J’arrive au deuxième point. Il est vraiment capital.

Quel support pour le langage hypnotique ? Quel sens donner à l’intervention ?

Imaginez que vous maitrisez à fond la langue de l’hypnose. Alors qu’allez vous dire avec ce langage hypnotique, cette langue de l’inconscient ?
Ce dont vous avez besoin, c’est d’un guide d’intervention. Il vous faut une méthode d’accompagnement. Un fil rouge d’intervention.
Mais méfiez-vous. Toutes les techniques d’intervention de thérapie et de coaching ne sont pas compatibles avec le langage hypnotique.
Heureusement, certaines sont en parfaites symbiose. C’est le cas avec le Coaching Humaniste Global.
L’hypnose Ericksonienne et le Coaching Humaniste Global (CHG) c’est un heureux mariage pérenne. Le pourquoi est très facile à comprendre.
En CHG nous avons foi dans le potentiel humain. Une des composantes du CHG est la psychologie humaniste de Carl Rogers. Un des deux piliers est la réalisation du plein potentiel.
Milton Erickson, fondateur de l’hypnose Ericksonienne considère l’inconscient comme un immense réservoir de ressources. Et c’est lui que nous sollicitons.
Le CHG est méthode complète d’intervention, même une sorte de philosophie d’accompagnement. Le Coaching Humaniste Global prend en considération la personne dans sa globalité. C’est possible avec le modèle POSA.

En bref, 2 ingrédients pour devenir hypnothérapeute

Pour devenir un bon hypnopraticien, un hypnothérapeute sérieux, vous avez donc besoin de focaliser votre apprentissage sur deux axes.
D’une part le langage hypnotique – formation base hypnose – et d’autre part les outils prégnants, efficaces directs et respectueux pour utiliser cette langue à bon escient.
En CHG, vous apprenez les techniques pour booster le potentiel humain.
En formation de base hypnose formathera, vous apprenez comment lui parler pour qu’il comprenne votre message.

Comment changer = CHG
Passer le message à l’inconscient = hypnose

Vous êtes curieux d’en savoir plus ?
0478/997157