Etude de cas en coaching humaniste global

C’est l’histoire d’un homme qui me consulte en coaching de vie, coaching humaniste global. Il s’exprime de façon triste et mélancolique. Il souhaite travailler avec l’hypnose. Il semble qu’il y perçoit un outil magique, potentiellement encore plus miraculeux qu’un pèlerinage à Lourdes. Il en a assez d’être meurtri par des histoires «amoureuses». Même si au début elles ne se ressemblent pas, au final c’est toujours la même rengaine. Il ne se sent pas respecté, ne trouve pas sa place, il s’efface, se dévoue corps et âme. A l’entendre, il semble qu’à ses yeux, sa vie n’a pas d’importance, la priorité, ce qui compte le plus c’est le bien être de l’autre, ses désirs, ses besoins. Il n’est bien que quand l’autre est bien. Il est mal quand l’autre est mal. Il se sent responsable du bonheur de l’autre. Il est en train de me définir la dépendance affective.

La demande du client, les objectifs en CHG

Il me parle de son enfance et de ses parents. En tant qu’ainé, il se devait d’être parfait, exemplaire et disponible. Mais ce n’était jamais assez. La reconnaissance ne faisait pas partie des us et coutumes familiaux. D’ailleurs on n’abusait pas de communication. Une mère qui a fait comme elle a pu. Elle criait beaucoup. Ce qu’il faisait n’était jamais assez bien, ni ce qu’il était, ni exprimait. Quant au père, il brillait par son absence. Après il a été marié, il a divorcé après 15 années de mariage pathétiques où il a été trompé, utilisé. Puis il a fait d’autres rencontres avec des femmes très pressées, peu présentes et fortement intéressées par sa fortune et ses biens. Alors cet homme qui n’en peut plus veut vraiment un réel changement et de surcroit rapide. Sa conscience du temps qui passe est à son paroxysme. Il est très impatient. Il faut agir tout de suite, rapidement, efficacement. Il ne demande «pas grand-chose» : juste changer son état d’esprit, qu’il devienne apaisé et positif et que cela lui permette de rencontrer quelqu’un «de sain«  avec qui il va enfin démarrer une relation juste, équilibrée, épanouissante. Il faut que cela aille vite, car il ne supporte pas de rester seul. Etre célibataire constitue pour lui un échec et socialement, c’est très dévalorisant.

«Je ne souhaite pas répondre à votre demande, je ne travaille pas avec une «hypnose qui conditionne» celle où on répète un geste qui nous transporte immédiatement dans un tout autre état.»  Vrai qu’il semblait très déçu et dépité lorsque je lui ai annoncé ne pas vouloir répondre à sa demande – peut être m’ajoute t’il à sa longue liste de ceux qui le déçoivent.

L’intervention en coaching humaniste global

En coaching humaniste global, nous utilisons un outil d’analyse le POSA (posture, objectifs, système, attitude). A l’inverse d’autres techniques de coaching, nous «n’achetons pas cash» les objectifs de nos clients. Répondre à la demande, telle quelle est formulée par cette personne s’avérait très destructeur. Bien des techniques de coaching se situent dans une logique de conditionnement. En coaching humaniste global, nous travaillons en accompagnement. Conditionner cet homme à être serein avant un rdv galant ne résoudra en rien ses difficultés. Bien au contraire. Il a mentionné qu’il ne supporte pas le célibat.

Le déclic et le processus

Il y a ici une réflexion capitale à prendre en considération. Et je lui en ai fait part : « votre demande, les besoins que vous exprimez sont ceux qui émanent de vos blessures. » Je vous propose de travailler ensemble sur ses blessures, de faire ce qu’il faut pour guérir de ces plaies. La première étape consistera à oser les regarder. Certaines sont très anciennes. Après, lorsqu’elles seront guéries, apaisées ces blessures, vous verrez ce qui émane comme besoin, objectifs et envie. Déclic … Il a levé les yeux vers moi et m’a dit : je comprends … oui oui oui ce sont toutes ces blessures qui me font avoir besoin de rencontrer quelqu’un tout de suite, besoin d’être accompagné,…C’est là qu’au sens thérapeutique du terme il s’est transformé en client. Un Client partenaire pour un nouveau départ : se guérir du passé, et l’utiliser pour le tremplin de l’avenir. Nous avons travaillé avec le modèle POSA tout au long des séances. Au fil du temps, son attitude et sa posture se sont modifiées. Il est devenu toujours plus acteur et responsable. Il s’est fixé de nouveaux objectifs permettant un retour concret à lui, à sa vie. Au cours de séances d’hypnose et de pnl, nous avons débusqué des mécanismes d’inter action au sein de ses différents systèmes d’appartenance. Des prises de conscience qui ont précédé des actions très concrètes et déterminantes.