Etes-vous souvent en colère ? [vidéo]

Etes-vous souvent en colère ? [vidéo]

Qu’est ce qui se cache derrière les colères récurrentes?

Avez-vous cette tendance à déclencher au quart de tour, avoir des accès de rage, à vous mettre en colère pour des raisons qui paraissent futiles aux autres ? Dans la plupart des cas, lorsque cette émotion est souvent présente, considérez que la colère ne fait qu’émerger, qu’elle est là, latente en vous. Et, certaines circonstances qui parfois vous échappent ou vous étonnent favorisent l’éclatement, la sortie brutale de cette colère. Elle fait partie des émotions de base, lorsqu’on la réprime, cela génère des frustrations, des problèmes de communication, des non dits, des inconforts physiques et émotionnels, … aussi, certaines théories démontrent que des colères refoulées sont à l’origine de bien des problèmes de santé : des ulcères à la migraine, au développement de cancer,… Mais bon nombres de situations font que la colère est réprimée car une autre émotion prend le dessus, la peur !

Comment se construit le fond latent de colère ?

La colère peut être là au plus profond de nous, depuis notre plus tendre enfance, parce qu’on a vécu ou vu des choses insupportables, injustes, qui laissent un gout amer avec une envie de vengeance qui s’est développée en sous-terrain, mais qui n’a pas nécessairement été exprimée ni à soi, ni à d’autres. Alors, petit à petit cette colère se sédimente, fermente, est là de plus en plus présente comme du magma. Elle est latente et guette les portes ouvertes. Les blessures d’enfance, les rancoeurs qui s’accumulent au fil des années dans un couple lorsqu’on ne sent ni entendu ni respecté finissent par sortir. L’expression de la colère est alors comme une sorte de soupape de secours. Explosion à l’extérieur pour éviter l’implosion. Ainsi, l’inconscient peut repérer dans un environnement, dans des inter actions des similitudes entre la situation présente et des faits du passé, lorsque la colère est née. Il y a comme une sorte de rappel, et cela déclenche, les liens ne sont pas nécessairement directs ou très visibles.

Comment se sortir de schémas de rancoeurs et de colères ?

Le problème est que la colère et sa grande soeur, qui en est une version qui a bonifiée, la rancoeur, sont majoritairement nocives pour qui les vit et les réprime. Ces émotions, qui sont orientées vers des situations extérieures naissent et se développent chez la personne qui se sent déjà lésée à la base. En d’autres termes, la personne continue elle même et en elle, le processus de destruction. Avec des outils comme l’EFT, nous travaillons sur la libération émotionnelle. Ces émotions qui sont là, nous les considérons comme légitimes, elles ont lieu d’être, il est essentielle qu’elles puissent être évacuées. L’EFT (emotional freedom technique) est à mon sens une des techniques les plus adaptée à la gestion de la colère. L’EFT permet non seulement son expression libre, mais aussi de se guérir des blessures à l’origine de la colère. En EFT, technique psycho énergétique, nous visons à restaurer l’équilibre énergétique perturbé par des événements marquants et traumatiques. Pour cela nous avons deux outils : nos doigts pour effectuer le taping (même principe que l’acupuncture sans les aiguilles) et des protocoles psys spécifiques, très directs et authentiques. La méthode de libération des émotions, vous permet d’aller de l’avant en utilisant le passé, pas question de mettre un couvercle dessus, qui un jour ou l’autre finira par vous exploser au visage. En EFT, vous allez vider, évacuer, apaiser ses émotions, pour retrouver votre équilibre. C’est essentiel pour votre santé, vous libérer de blocages et croyances pas vraiment positives, et avancer, allégé, dans votre vie.

Besoin de perdre le poids de vos kilos émotionnels ?

Besoin de perdre le poids de vos kilos émotionnels ?

Les kilos émotionnels sont ceux que vous perdez et re-prenez conséquemment à des fluctuations émotionnelles. Nos émotions, nos affects qu’ils soient récents ou datant de notre enfance ont une incidence directe sur notre comportement alimentaire. Avec l’hypnose nous pouvons reprogrammer durablement des réflexes et attitudes comportementales alimentaires.

Pourquoi l’hypnose agit positivement sur les faims émotionnelles? C’est physiologique !

Lorsque vous vivez un événement générant une émotion, qu’elle soit positive ou négative, c’est votre cerveau limbique (thalamus) qui est sollicité, et c’est lui qui fait suivre l’information à une partie de votre cerveau (hypothalamus) .C’est à ce niveau que se régule les fonctions vitales comme la faim, la soif, le sommeil, … C’est en agissant en haut de la chaîne que vous aurez des effets. Si vous souhaitez vous déconditionner de comportements alimentaires qui sont le fruit de vos émotions, c’est justement sur le siège des émotions qu’il faut agir. En hypnose, nous agissons sur ces 2 endroits du cerveau.

Lorsque vous faites régime, et que vous vous privez, cela correspond à un signal de menace pour votre cerveau. Sa réponse sera celle que vous ne souhaitez pas : il vous programme des fringales, des compulsions alimentaires, des comportements boulimiques et afin de se prémunir de futures restrictions il va stocker la graisse !

Se libérer de ses émotions, permet de se libérer de poids superflus.

Les kilos émotionnels sont le résultat de nourriture ingérée lors de mal être, stress, sentiments négatifs comme la culpabilité. Pour apaiser votre comportement alimentaire, sortir de la boulimie, du grignotage, des compulsions, il est essentiel de procéder à une libération émotionnelle. Des outils comme l’hypnose et l’EFT (emotional freedom technique méthode de libération des émotions) permettent de se libérer de ses émotions. Ces émotions qui restent figées, coincées au niveau du cerveau émotionnel sont à la source de dysfonctionnements du comportement alimentaire, c’est d’elles avant tout dont vous avez besoin de vous alléger ! Lors des ateliers je mincis par hypnose, nous agissons en direct sur les émotions, sur les parties de notre cerveau directement concernées par la régulation de notre comportement alimentaire et la gestion de notre poids.

Immunité #2 : Corona virus, votre immunité et la peur ! Séance hypnose offerte : lâcher prise !

Immunité #2 : Corona virus, votre immunité et la peur ! Séance hypnose offerte : lâcher prise !

Vous vous protégez et vous avez envie de protéger les autres ? Il y a un aspect fondamental à prendre en considération c’est l’impact de la peur !
La peur fait chuter le système immunitaire, il y a fort à parier que la partie la plus archaïque de notre cerveau aie conservé des traces des grandes épidémies, … et qu’elle peut s’emballer très vite ! Alors, prenez soin de la ménager !
On peut choisir de cultiver, véhiculer la peur, ou au contraire se demander comment s’apaiser, et transmettre un maximum de sérénité.

Il a été dit que la peste aurait fait autant de victimes par sa transmission que par la peur.

Prendre les mesures nécessaires en termes sanitaires, de confinement, de respect d’espace et de distance peut s’effectuer posément.
La peur est très contagieuse, les rumeurs se répandent plus vite que les virus les plus féroces et critiques.

Résister au Covid : atelier en ligne coaching & hypnose

Renforcer son immunité, c’est aussi se protéger en termes d’informations intoxicantes. Les gens en panique créent des rumeurs faisant échos à leurs fantasmes (ceux des grands complots, des conspirations, …) et les répandent comme des traînées de poudre. Avez-vous vraiment besoin de cela ?

Personnellement, comme pour mon alimentation, je suis sélective, j’ai choisis quelques sources d’informations qui sont soit positives, constructives ou pragmatiques, concrètes, dont celles de be alert.

Toutes sortes de peurs peuvent émerger, ou se manifester plus puissamment : de la maladie, de la mort, de perdre des proches, la peur de manquer, … c’est le moment où jamais de mettre en pratique les principes de  la prière de la sérénité du théologien américain Reinhold Niebuhr  : ” Dieu, donne-nous la grâce d’accepter avec sérénité les choses qui ne peuvent être changées, le courage de changer celles qui devraient l’être, et la sagesse de les distinguer l’une de l’autre “.

 

séance hypnose lacher priseUne séance d’hypnose “lâcher prise” vous est offerte sur ma page facebook hypnose preud’homme Liège Xhoris , elle se trouve dans la rubrique à propos ou cadeau – merci de Liker la page si vous appréciez !
En vous souhaitant pleine santé, confiance et sérénité.

Hypnose et jalousie

Hypnose et jalousie

Hypnose et jalousie, “traiter” la jalousie par hypnose est une pratique thérapeutique de plus en plus fréquente car les résultats sont très encourageants … Saviez-vous que l’hypnose peut vraiment vous aider pour sortir de l’enfer de la jalousie? Elle fait des ravages dans le couple mais aussi sur la santé physique et mentale de celui qui en souffre ou en est la cible. Ce que vous allez entendre dans cette vidéo va peut-être vous choquer, ou vous interpeller. L’objectif est de vous aider à prendre conscience de certains mécanismes sous-jacents de la jalousie.

Hypnose et jalousie, quel lien?

La jalousie est un état d’auto-hypnose négatif. Il consiste à s’auto-conditionner involontairement et inconsciemment. Le jaloux manque souvent à la base de confiance en soi et peut souffrir de troubles abandonniques. Lors de cet état d’auto-hypnose négatif, il y a création de scénarios catastrophes. Ils sont vécus comme une réalité. Ils peuvent entraîner stress, angoisses, obsessions, spasmes, ..  Il existe aussi d’autres causes comme différents types de projections, je vous les explique dans la vidéo. En hypnose nous travaillerons sur plusieurs plans : la confiance en soi, la sensation de sécurité de base, un travail sur l’imaginaire afin de déconstruire les scénarios catastrophes créés par la personne jalouse.

Comment sortir de la jalousie?

La jalousie fait partie des 3 sujets de dispute les plus fréquents dans les couples, les deux autres sont l’argent et les enfants, les choix pour leur éducation. Lorsque le couple est miné par la jalousie, outre un travail individuel, une thérapie de couple est aussi nécessaire. Celle-ci portera sur les inter-actions, la dynamique de la relation : pour faire face à la jalousie, “l’autre” peut se sentir pousser à mentir, cacher des éléments de sa vie pour ne pas amorcer de crises. La relation perd alors en spontanéité et en authenticité. La jalousie est une épreuve pour les partenaires, mais ils en sortiront grandis, bien plus forts, avec une meilleure compréhension de soi, de l’autre, du fonctionnement du couple.

2 étapes pour apaiser le mental!

2 étapes pour apaiser le mental!

Vous souffrez de rumination, ou de bavardage mental, de pensées obsessionnelles? Bref vous avez besoin d’apaiser votre mental? Voici comment procéder!

1) Le première étape consiste à se désidentifier de ses pensées
2) La deuxième est une attitude de neutralité vis à vis des pensées : ne pas les rejeter, ni les entretenir, simplement les laisser passer.

La tête est le ciel, les pensées sont les nuages, je les laisse filer.

Etape 1 : se désidentifier de ses pensées.

Mélanie me dit être souvent en prise à des pensées obsessionnelles, relatives à son mari, elle se sent abandonnée. Avant de mettre en pratique la technique, elle était complètement envahie par la pensée, angoissée, incapable de vaquer correctement à ses occupations. Voici ce que je lui ai suggérer de faire, et qu’elle a mis en application. Je lui ai proposé d’acquérir un carnet de la couleur de ses pensées, d’y inscrire le titre suivant : description des pensées qui traversent le mental de Mélanie. Lorsque la pensée surgit, Mélanie se dit mentalement : Tiens ! Une pensée de doute traverse le mental de Mélanie, et elle écrit dans son carnet : Liège, 14h00, une pensée de doute traverse le mental de Mélanie. Alors Mélanie peut aussi s’adresser à cette pensée : « tu vas rester longtemps ? » Tu en as amené d’autres avec toi ? ….
Non, non, Mélanie n’est pas Schizo … elle a compris une notion très très importante …

Peu importe les pensées qui traversent l’esprit de Mélanie, elle est bien plus que cela, peu importe les vents, la montagne reste montagne!

Mélanie est bien plus qu’une simple pensée qui traverse son mental, bien plus que son mental … les pensées qui le traversent, ses émotions … il s’agit juste d’une partie de Mélanie …

Mélanie est entrée dans un processus de désindentification de ses pensées !  Quelle bonne idée Mélanie, vous êtes sur une belle voie de libération.

Etape 2 : neutralité, ne pas rejeter, ne pas entretenir.

Mélanie ne rejette pas les pensées qui traversent son mental, elle ne les entretient pas non plus.
Elle en prend conscience, les salue, et choisit d’orienter son attention vers autre chose de plus agréable. Cela se fait naturellement. Comme lorsque vous regardez la tv, une moto passe dans la rue, vous l’entendez, la laissez passer, mais vous choisissez de ramener votre attention sur votre série préférée.

Là où va la pensée, se place l’énergie, penser c’est créer!

Des séances d’hypnose peuvent vous aider à développer et entretenir ces outils de stabilisation, d’apaisement du mental.

Qu’est-ce que le burn-out ?

Qu’est-ce que le burn-out ?

Comment reconnaître le burn-out?

Le burn-out est un état d’épuisement du à un ou des défaut(s) d’organisation de l’entreprise.
Le premier indice est donc qu’il est lié au contexte professionnel!
Différents phénomènes peuvent se croiser, des événements -décrits ci-après- apparaissant comme “normaux” se répètent mais, petit à petit, ils érodent, minent la personne. Nous ne sommes pas tous égaux face à eux, les sensibilités de chacun sont diversifiées. Aussi, traverser l’épreuve du burn-out peut aussi constituer en une transition, une “opportunité” de se questionner sur ses priorités, ses valeurs, son orientation professionnelle.

Comment l’entreprise crée-t-elle le burn-out?

1) Manque de moyens!

Les moyens mis à disposition par l’entreprise ne permettent pas de répondre à sa demande.
Il peut s’agir d’un manque d’effectifs, de matériel  ou d’équipements non adaptés, ou pour lequel le personnel n’est pas formé, des échéances qui ne sont pas réalistes, ou encore de confier une tâche qui n’est pas adéquate aux compétences de la personne.

2) Oui mais!

Tandis que le travailleur termine sa mission et se sent satisfait de son travail, celui-ci n’est pas reconnu. Même s’il a répondu à la requête qui lui est adressée, il n’est jamais félicité. Il n’entendra jamais c’est bien mais “« oui mais, tu aurais pu faire plus, autrement, …”
Ce type de réponse systématique invite à se remettre en question, se sentir incapable, inadéquat, le doute de soi commence à s’immiscer.

3) Perfectionnisme, engagement

Le travailleur perfectionniste et trop engagé dans ce qu’il fait peut poser problème à ses collègues tant son niveau d’exigence est élevé. Aussi, il peut être “utilisé” pour cette caractéristique par l’entreprise. Pour le perpétuel insatisfait, le risque d’épuisement est réel.

4) Le manque d’équité

S’il n’y a pas traitement égalitaire pour tous, qu’une sensation d’injustice se développe elle mènera à l’auto- dévalorisation.
Il est essentiel que le travailleur se sente traité de la même façon que ses collègues, mais aussi qu’il soit en accord avec le salaire qu’il perçoit, et ce par rapport au travail effectué et aux autres travailleurs.

5) Valorisation et reconnaissance

Notre société valorise l’aspect difficile des choses, la surcharge de travail, la pénibilité est mise à l’honneur.
Dans une entreprise où la pénibilité devient une valeur importante, le burn-out guette!
Et même si la reconnaissance est vraiment importante, elle risque cependant de diminuer la production d’efforts.
La reconnaissance (identification de la part de l’autre dans un travail)  aura difficile à se frayer un chemin si la pénibilité est mise à l’honneur.
La personne risque de s’épuiser, se demande si elle fait bien. Le burn out par manque de reconnaissance est un processus long et lent qui peut prendre des années !

6) Charge de travail inadaptée

Il y a un juste équilibre à maintenir entre sous-charge et sur-charge.
Dans le premier cas, le travailleur  n’a rien à faire, ou la tâche confiée est  trop facile car sur diplômé, ..;
L’ennui fini par s’installer, la perte de sens et d’intérêt.
Une personne sans travail à son poste finit par entrer en dépression, aussi, elle est embêtante pour les autres car non conforme à la valeur pénibilité.
En cas de surcharge, pour augmenter la rentabilité, la demande est trop élevée en qualité et/ou quantité.
Les exigences peuvent être aussi bien physiques que psychologiques.

Qu’est ce qui prouve qu’il s’agit d’un burn-out?

Un ou plusieurs des points ci-dessous sont retrouvés.
Aussi, le travailleur victime de burn-out voit son état s’améliorer lorsqu’il s’éloigne de l’entreprise.
Ces défauts d’organisation de l’entreprise provoquent déséquilibre, perte de sens, et altération de l’identité professionnelle.

Quels sont les signes, symptômes d’un burn out?

Le burn-out est caractérisé par un état d’épuisement touchant différents aspects de la personne, et un phénomène de dépersonnalisation.
Physiquement : baisse d’énergie, grande fatigue, maux de dos, ventre, tête, ..
Psychologiquement : perte de sens, problèmes cognitifs : mémoire, concentration, ..
Emotionnellement : tristesse, lassitude, …
Le phénomène de dépersonnalisation amène à considérer les autres comme des objets, à ne plus avoir envie d’entrer en relation si ce n’est pour des raisons “fonctionnelles”.

Quels sont les métiers les plus touchés par le burn-out?

Les fonctions de surveillance et de sécurité, l’aide sociale, les médecins, infirmières, les opérateurs de call center, les métiers à hautes exigences.

Les conséquences d’un burn-out qui n’est pas pris en charge sont nombreuses!

Le burn-out non diagnostiqué, non traité peut provoquer le repli sur soi et des symptômes dépressifs.
Il est la porte ouverte au développement de maladies cardio-vasculaires, du système digestif, de la peau, …;
Aussi cet état de désespoir prédispose à la prise abusive de médicaments, d’alcool, de drogues.
L’état de burn-out peut mener jusqu’à la tentative de suicide.

Que faire quand le burn-out est diagnostiqué?

Selon qu’il soit évalué comme léger, moyen ou grave la durée d’éloignement de l’entreprise variera.
Quoi qu’il en soit, il y a arrêt de travail qui peut durer plusieurs mois.
Un soutien psychologique, une thérapie par exemple par hypnose, aidera la personne à retrouver du sens, reconstruire son identité.
L’épuisement physique peut aussi nécessiter une approche en nutrithérapie afin de retrouver de l’énergie.
La loi sur le bien être au travail oblige l’entreprise à accompagner le travailleur ainsi diagnostiqué, lorsqu’il réintègre son poste. Pour mettre en place un plan d’action, de prévention burnout, l’entreprise peut avoir recours à des services de consultance en bien-être au travail.