Garder le moral pendant le confinement 5 clefs

Garder le moral pendant le confinement 5 clefs

Vous vous sentez enfermé, coincé, déprimé, isolé ?  Bien des personnes partagent ces sentiments. Oui, le nombre de dépressions, de divorces et de burnout a flambé pendant cette période Covid.
Bien des éléments de la situation nous échappent. Mais pas tous! Notre état d’esprit nous appartient. Voici 5 clefs pour utiliser la situation Covid, le confinement pour reprendre la vie du bon pied. Vous allez garder le moral !

Empêché de sortir? Ouvrez les portes de votre esprit !

Le confinement nous libère du temps. C’est une opportunité extraordinaire. Celle de s’offrir du temps pour soi.
Et si vous en profitiez pour vous ouvrir à de nouvelles lectures, découvrir la méditation, le yoga? Et si vous preniez le temps de découvrir d’autres façons de cuisiner? Certaines libertés physiques nous sont retirées. C’est le moment de s’ouvrir l’esprit. Si tel est votre souhait, vous dépasserez d’importantes barrières mentales. C’est un excellent moyen de re-trouver et de garder le moral !

N’en remettez pas une couche !

Avez-vous du temps à perdre en cancans et en informations aussi dispersées que dispersives ?
Epargnez-vous les infos négatives! Il y a pléthore. Les moteurs de recherche et réseaux sociaux vous proposent des informations sélectionnées. Elles vous parviennent sur base de vos recherches précédentes. Vous n’avez ainsi aucune chance de trouver une information objective.
Et si vous vous libériez de cette pollution chronophage?
Elle vous bouffe du temps et le moral. A vous de savoir ce que vous souhaitez entretenir comme état d’esprit. Comment vous souhaitez utiliser chaque minute de votre précieux temps de vie?

Arrêtez de vous raconter des histoires !

Aie, bien délicate thématique. Il semblerait que cette crise Covid, ce confinement n’ait pas créé grand chose en termes de mal-être.
Non, il a plutôt flambé, mis le feu à ce qui était déjà latent. Elle est l’allumette sur la fuite d’essence. La dépression qui était latente s’est révélée. Les
troubles alimentaires comme la boulimie, l’hyperphagie, le grignotage gagnent du terrain. La dépendance à l’alcool qui s’installait insidieusement gagne de plus en plus de terrain.
Les belles familles calquées sur le modèle villa, 2 enfants, labrador se déchirent. Il est plus facile de faire l’autruche quant aux points qui fâchent lorsqu’on est le nez dans le guidon du quotidien. Puis, voilà que la situation Covid oblige à une cohabitation forcée. Impossible de nier les dysfonctionnements! L’essence des difficultés était déjà présente. Le Covid peut vous faire gagner énormément de temps. Ca vous parait dur à lire à entendre ? Servez vous en comme d’une loupe. C’est un phare qui éclaire ce que vous n’avez pas envie de voir.

Qu’allez-vous en faire ?

Débusquez vos croyances, choisissez les gagnantes !

Toute situation de crise est une opportunité. Une occasion de mieux se connaître. La confrontation à la difficulté, et l’extrême potentialise la connaissance de soi. Malheureusement, elles peuvent aussi renforcer des croyances négatives. Que vous dites-vous des autres, du gouvernement, de la police, des infirmiers, … ?
Est ce que votre opinion a changé ? Bien souvent la réponse est négative. Ce type de situation ne fait que renforcer des croyances déjà existantes. C’est un peu comme si elles étaient passées au surligneur. Elles nous apparaissent davantage.
N’est-ce pas le moment rêvé que de se poser la question : cette croyance me procure t’elle bonheur et joie ? Qu’allez vous faire ? Vous y accrocher davantage ou oser imaginer comment serait votre vie en croyant autre chose. Toutes les croyances se vérifient. Il suffit d’y croire de mettre l’énergie qu’il faut pour y apporter preuve. 
Tout se prouve et son contraire. Vos croyances actuelles vous rendent-elles optimiste, heureux, en santé ? … Comment agissent-elles sur votre moral ?

Prenez soin de vous !

Pas de miracle vous le savez déjà : sommeil – alimentation saine – exercice physique. Vous ne dormez pas bien ? Intéressez vous à l’hypnose pour retrouver un bon sommeil. Il est à la base d’une bonne santé. Aussi, votre bien être physique et mental passe inévitablement par une bonne oxygénation. Pas de miracle. C’est dehors que çà se passe. Oxygénez-vous, marchez, courrez, … C’est le moment de s’offrir un coaching personnalisé de remise en forme !

En conclusion. Le Covid et le confinement sont des épreuves indéniables. Leurs impacts sont différents pour chacun. Cependant, dans ce marasme, plus de choses que nous n’imaginons nous appartiennent. Profitons en pour nous ouvrir l’esprit,  faire le tri et poser des  priorités ! Booster votre moral c’est booster votre immunité ! Courage!

Immunité #2 : Corona virus, votre immunité et la peur ! Séance hypnose offerte : lâcher prise !

Immunité #2 : Corona virus, votre immunité et la peur ! Séance hypnose offerte : lâcher prise !

Vous vous protégez et vous avez envie de protéger les autres ? Il y a un aspect fondamental à prendre en considération c’est l’impact de la peur !
La peur fait chuter le système immunitaire, il y a fort à parier que la partie la plus archaïque de notre cerveau aie conservé des traces des grandes épidémies, … et qu’elle peut s’emballer très vite ! Alors, prenez soin de la ménager !
On peut choisir de cultiver, véhiculer la peur, ou au contraire se demander comment s’apaiser, et transmettre un maximum de sérénité.

Il a été dit que la peste aurait fait autant de victimes par sa transmission que par la peur.

Prendre les mesures nécessaires en termes sanitaires, de confinement, de respect d’espace et de distance peut s’effectuer posément.
La peur est très contagieuse, les rumeurs se répandent plus vite que les virus les plus féroces et critiques.

Résister au Covid : atelier en ligne coaching & hypnose

Renforcer son immunité, c’est aussi se protéger en termes d’informations intoxicantes. Les gens en panique créent des rumeurs faisant échos à leurs fantasmes (ceux des grands complots, des conspirations, …) et les répandent comme des traînées de poudre. Avez-vous vraiment besoin de cela ?

Personnellement, comme pour mon alimentation, je suis sélective, j’ai choisis quelques sources d’informations qui sont soit positives, constructives ou pragmatiques, concrètes, dont celles de be alert.

Toutes sortes de peurs peuvent émerger, ou se manifester plus puissamment : de la maladie, de la mort, de perdre des proches, la peur de manquer, … c’est le moment où jamais de mettre en pratique les principes de  la prière de la sérénité du théologien américain Reinhold Niebuhr  : ” Dieu, donne-nous la grâce d’accepter avec sérénité les choses qui ne peuvent être changées, le courage de changer celles qui devraient l’être, et la sagesse de les distinguer l’une de l’autre “.

 

séance hypnose lacher priseUne séance d’hypnose “lâcher prise” vous est offerte sur ma page facebook hypnose preud’homme Liège Xhoris , elle se trouve dans la rubrique à propos ou cadeau – merci de Liker la page si vous appréciez !
En vous souhaitant pleine santé, confiance et sérénité.

Etudiez plus facilement grâce aux fiches de révision !

Etudiez plus facilement grâce aux fiches de révision !

Fiches de révision : pourquoi et comment faire ?

Vous en avez marre de ne pas retenir vos cours ? Vous estimez votre capacité à retenir à peine supérieure à celle d’un Poisson Rouge ? Vous vous demandez comment limiter l’oubli ? La compréhension de la machinerie mentale me permet de vous annoncer une bonne nouvelle : la fiche de révision va RÉELLEMENT vous aider. Cependant, cela demande un peu d’effort. Ce qui est sûr c’est qu’après avoir lu cet article, vous serez en possession d’un outil puissant. Voyons cela à la lumière des neurosciences.

Relire donne l’impression de savoir

Etudier en relisant ses notes donne le sentiment erroné de connaître la matière et c’est malheureusement une pratique rependue chez beaucoup d’étudiants. Pourquoi ? Lors du précédent article auquel je vous renvoie (ici), je vous avais expliqué que ce que vous avez commencé à apprendre, par exemple, lors d’une leçon de math, est fragmenté dans différentes aires du cerveau. C’est un peu comme si votre machinerie mentale était constituée des plusieurs disques durs qui sont reliés ensemble.

Il va falloir faire l’effort de reconnecter toutes les parties!

La plasticité du cerveau : c’est comme de la pâte à modeler.

La neuroplasticité ou plasticité neuronale, c’est la capacité des neurones à se modifier et se réorganiser tout au long de la vie. Depuis plusieurs dizaines d’années, les scientifiques du monde entier ont étudié le cerveau et ont découvert qu’il pouvait changer sa structure et se transformer: de nouvelles connexions apparaissent alors que de plus anciennes s’affaiblissent. L’étudiant gagne beaucoup à s’intéresser à la mécanique neuronale  (la neuroéducation). Un des phénomènes utiles à connaître pour vous, c’est l’élagage synaptique. Si vous n’utilisez pas une technique de reconstruction, les connexions entre les neurones disparaissent. C’est la raison pour laquelle vous oubliez une langue, par exemple.

Si vous n’entretenez régulièrement pas les liens qui forment vos apprentissages, ils s’estompent!

Apprendre c’est faire l’effort d’assembler, de reconstruire

Ce que vous avez entendu, ce que vous avez vu, ce que vous avez dit vous ont permis de commencer à apprendre la matière : des liens sont établis à travers vos neurones dans des régions différentes. Mais ce n’est pas assez. L’apprentissage est incomplet. Faire l’effort de reconnecter ensemble toutes les informations est nécessaire. C’est simuler l’examen.
Il va falloir reconstruire et organiser les données. Comment ? En les ramenant dans une région appelée mémoire de travail (celle-ci inclus aussi une mémoire à court-terme).

« Les travaux en psychologie cognitive sont unanimes : les stratégies qui requièrent plus de récupération (ex. question pratique) sont beaucoup plus performantes à long terme que celles d’encodage (ex. rédaction de résumés, soulignement, trucs mnémotechniques, visualisation pendant la lecture ou relecture des notes, etc.) ».

(LA CONNAISSANCE DES STRATÉGIES D’APPRENTISSAGE CHEZ LES COLLÉGIENS , Rapport de recherche , Mathieu Gagnon, docteur en psychopédagogie, professeur à la Faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke , 2014)

Des questions descriptives et des questions complexes

S’il s’agit d’une matière à restituer, par exemple un cours d’anglais, le recto de la fiche contient le mot à traduire (ex : venir), et le verso la traduction en anglais. Le verso ne se consulte que pour la vérification (ex : to come, came, come)! Une feuille d’indices séparée peut contenir des « béquilles » qui vous aident (par exemple, un dessin qui évoque la traduction du verbe venir, et qui, surtout, vous parle). On procède aussi de cette manière pour des questions “fermées” (Exemple: quelle est la formule du cosinus?)

Dans le cas d’une matière complexe qui nécessite une vue globale et conceptuelle, une fiche comprend au recto les questions à poser (exemple : décrire le processus d’activation de l’hormone cortisol). Le verso de la fiche sera constitué de la réponse structurée (pourquoi pas sous forme de carte conceptuelle). Les indices figurent à part, sur une autre feuille.

Exemple d’indice

C’est une aide simple et concise qui associe un point de la matière que vous retenez difficilement, à quelque chose qui a du sens POUR VOUS.
Exemple : Formule de la loi des gaz parfaits : pV= nRT
Voici un moyen humoristique  : Pascal voulait nous rendre travestis 

Réviser avec vos fiches : les étapes

C’est un des moyens efficaces qui vous permet de faire l’effort de reconstruire les différentes pièces du puzzle de votre cours. Comment ? En faisant l’effort de répondre à des questions qui reconstruisent ce qui a été appris en classe. Sur le recto d’une feuille, vous indiquez la question et sur le verso, vous construirez la réponse. Sur une autre feuille, vous indiquerez si nécessaire vos indices et autres moyens mnémotechniques.

1. Environnement calmeSi votre mémoire de travail est envahie d’infos superflues, votre performance diminue de 40%
2. Attention et Mise en projetRecentrez-vous sur vous et vos notes. Et dites-vous par exemple : « Je veux être capable de mémoriser ce chapitre afin de réussir le test et d’être confiant pour la suite du cours »
3. Objectif mesurableConsacrez des périodes de maximum 50 minutes entrecoupées de détente. L’objectif est par exemple : « je dois être capable de me rappeler de ce chapitre et des 4 notions importantes qui le composent »
4. Reconstruisez sans notesReconstruisez la matière SANS VOS NOTES. En fait, vous faites comme si c’était l’examen sur la matière à apprendre sauf que cela ne sera pas sanctionné. Effectuez cette reconstruction de la matière en étant structuré car le cerveau archive d’une manière structurée ! Utilisez les questions ci-dessous pour vous aider
5. Posez-vous des questions puissantesC’est quoi ? A quoi cela sert-il ? C’est composé de quoi ? Que se passerait-t-il si cela n’existait pas ? Quel est le processus à retenir ? A quoi est-ce relié dans la matière ? Imposez-vous un exemple ou deux et essayez d’associer cela à quelque chose de connu (Ceci me rappelle …, C’est un peu comme…)

Utilisez des couleurs pour répondre. Vous pouvez utiliser un moyen graphique comme une carte conceptuelle

6. Comparez avec la source fiableVérifiez ! En cas de faute ou de lacune, complétez la feuille d’indices. Ceux-ci doivent avoir du sens pour vous. Ce sont des béquilles ! Les moyens mnémotechniques peuvent vous aider.
7. PauseAccordez-vous un peu de plaisir ; vous le méritez !
8. Renforcez ! En attaquant la matière par un autre côtéRépondez à nouveau et, si nécessaire, aidez-vous de votre feuille d’indices. Vous devriez être plus performant. Sinon, rajoutez des indices. Essayez de reconstituer le tout en démarrant d’une autre partie de la matière. En attaquant la révision par un flanc différent, vous réduisez l’impact d’un trou de mémoire car vous disposez de plusieurs portes d’entrée du réseau de neurones. C’est  un peu comme si l’on reconstruisait un recette de cuisine en commençant chaque fois par un autre ingrédient, et pas toujours par le même.
9. Planifiez des rappelsSi vous ne faites pas ou peu de fautes, inutile de reconstruire tous les jours. Dans le cas contraire, il faudra augmenter la fréquence des répétitions. Un rappel, c’est planifier une séance durant laquelle vous reconstruisez la connaissance.
Lorsque vous parvenez à un résultat sans faute ou presque, vous disposez donc d’une fiche de révision structurée. Pourquoi ? Il arrive souvent que la fiche de révision soit beaucoup mieux structurée que vos notes de cours. Conservez aussi votre feuille d’indices !

Au fur et à mesure des séances de rappel, vous ferez de moins en moins d’effort. Votre cerveau est en train de naturaliser la matière.

Attention ! Imaginons que vous connaissiez par cœur 100 mots en anglais. Sachez qu’après une heure, vous n’en conserverez qu’environ 40 !

C’est la célèbre la courbe de l’oubli de M Ebbinghaus qui montre qu’après avoir appris une nouvelle information, si l’on ne réactive pas notre mémoire rapidement, elle va s’estomper jusqu’à s’éteindre .

Vous pouvez aussi tester le schéma de répétition suivant préconisé par Jean-Yves Ponce dans son livre Une mémoire extraordinaire

Rappel 1 : le plus vite possible, le jour même

Rappel 2 : J+1 le lendemain

Rappel 3 : J+2 le surlendemain

Rappel 4 : J+4

Rappel 5 : J+7

Rappel 6 : J+15

Rappel 7 : J+30

Les connexions neuroniques sont comme des sentiers de forêt

Au plus vous ferez cet effort, au mieux les connexions synaptiques des différentes parties se renforceront tel un sentier sur lequel on marche souvent et qui devient de mieux en mieux praticable. C’est ce que Les neurosciences appellent l’effet de HEBB (du nom de Donald Hebb, neuropsychologue canadien).
Au fur et à mesure que vous pratiquez la reconstruction, votre cortex préfrontal ou siège notamment la mémoire de travail et les fonctions complexes, ou exécutives, sera de moins en moins sollicité au profit d’automatisme ; vous maîtrisez le sujet !

Les ennemis de l’étude. Connaissez bien vos ennemis afin de pouvoir les affronter !

  • Pendant que nous paressons à dormir, le cerveau continue de compiler, notamment pour enregistrer et consolider les informations acquises le jour. Octroyez-vous au moins 7 heures de dodo.
  • Le stress génère la libération d’une hormone appelée cortisol dans le sang. Ce processus est nécessaire pour que notre corps puisse se protéger face à un stimulus de danger. Cependant, à la longue, le cortisol à un effet néfaste sur l’hippocampe, sorte de chef d’orchestre de la mémoire à long terme. Bonne nouvelle : il existe une multitude de technique pour vaincre le stress.

C’est trop de boulot ? Bossez en groupe !

En Haute Ecole ou à l’Univ les syllabus s’empilent ! Je vous conseille de rédiger en groupe des fiches question-réponse. Fragmentez la matière à traiter entre les étudiants de votre groupe et au fur et à mesure de l’avancement de votre année ou votre semestre, créez vos flashcards.

Vous aimez les logiciels ? Pas de soucis. Les flashcards sont de petites cartes de question-réponse numériques. Il existe plusieurs logiciels dédiés à la réalisation de cartes question-réponse compatibles sur PC, tablette et smartphone. Personnellement, je vous conseille ANKIAPP.

Vous cherchez une formation intensive pour performer aux examens?

Trouvez l’énergie, la motivation et la santé dans l’étude grâce à une formation intensive, en 2020, Marie-Pierre Preud’homme et moi-même auront le plaisir de concrétiser une formation intensive de self Coaching d’Etudes. Il s’agit d’un processus puissant et robuste qui vous permet de vous auto coacher afin d’arriver à un équilibre énergisant entre mental, stratégie et habitudes portantes.

Bon courage et bonne chance dans vos études!

Pas de d'évènement de ce type planifié pour l'instant...
Consultez L'Agenda des Ateliers et Formations disponibles
Contactez-nous pour en définir

{Audio} Se libérer de la peur de l’avion! Rdv Radio Vivacité & atelier

{Audio} Se libérer de la peur de l’avion! Rdv Radio Vivacité & atelier

Bien que prendre l’avion soit de plus en plus banal, paradoxalement, la peur de l’avion, ou aviophobie, ou aussi nommée aérodromophobie est elle aussi très fréquente!

Même si rationnellement, statistiquement, l’avion est le mode de transport le plus sécurisé, bon nombre de personnes ne s’y sentent pas à l’aise, certains voyagent angoissés et dans l’inconfort, d’autres ont recours à des médicaments comme des anxiolytiques, ou consomment de l’alcool, … mais ce type de consommation ne résout pas du tout le problème, bien au contraire! Pour y parer, qu’il s’agisse d’appréhension à la crise d’angoisses ou l’attaque de panique, des solutions naturelles à long terme existent. Elles permettent de se libérer et profiter de son voyage en toute sérénité!vivacité sylvie honoré

Avez-vous envie de partir tranquille, en paix en vacances ? Je vous donne rendez-vous mardi 26 juin dans la vie du bon côté avec Sylvie Honoré!

Nous parlerons du fait que cette peur, voire phobie :

  • est une forme d’auto-hypnose négative
  • peut avoir des origines très diversifiées
  • et surtout les différents moyens et techniques à mettre en place pour en sortir!

Pour aller plus loin : rejoignez nous le 28/06 chez Formathera….

Atelier vaincre sa peur de l’avion,  une soirée pour s’en libérer!

Nous ne sommes pas tous égaux face à ce type de peur, différents facteurs interviennent dans l’aviophobie. Si vous souhaitez vous apaiser ou aider des personnes de votre entourage qui en souffrent, cette émission et cet atelier va vous aider, vous offrir de vraies pistes concrètes. Je vous amènerai aussi mon propre témoignage : ce qui a généré ma peur de l’avion, ce qui l’a accentuée et au final …. comment je m’en suis sortie!

Nous évoquerons les outils pour se préparer, mais aussi ceux à utiliser lorsque la peur est là, comment faire pour en sortir!

Si vous avez envie de témoigner sur vos propres techniques, vos petits trucs, vous êtes bienvenu(e)s sur antenne : appels, facebook, sms,..!

Pas de d'évènement de ce type planifié pour l'instant...
Consultez L'Agenda des Ateliers et Formations disponibles
Contactez-nous pour en définir

Formation Eft Liège, 24/25 mars Gérer ses émotions.

Formation Eft Liège, 24/25 mars Gérer ses émotions.

La prochaine formation Eft a lieu ces 24 et 25/03 2018, au centre Formathera, Liège.

#7 Formation de base en EFT gestion émotions stress
dimanche 14 mars 2021 09:00 Jemeppe s/m 380€*
14 et 21/03/21 Vos émotions vous débordent ? Vos blocages de peurs vous empêchent de vous réaliser ? si vous avez envie de dépasser çà rejoignez-nous à la prochaine formation d'EFT ! Cette méthode puissante de psycho énergétique est basée sur le taping et des techniques de psychothérapie qui vont droit au but. L’emotional freedom technique appelé Xanax naturel est un outil rapide et efficace. Il permet de sortir de la colère la jalousie la tristesse les fortes envies de manger les compulsions … C’est un outil de “self-help” il permet de s’aider soi-même d’évoluer de façon autonome. A utiliser pour soi ou comme outil d'accompagnement.
***

L’Emotional Freedom Technique, créée par l’ingénieur Gary Craig, est une méthode dite de self-help, utilisant la psycho énergétique. Elle permet de se libérer soi-même d’émotions négatives, blocages, cercles vicieux comportementaux, ruminations mentales, ….

L’Eft permet de gérer, et de sortir de : la colère, la jalousie, la tristesse, la rancoeur, la sensation d’injustice, des obsessions, des fortes envies : alimentaires, tabac,..;

Infos & Inscription

La formation  est accessible à toute personne désireuse d’acquérir cet outil naturel et efficace. Il est basé sur l’équilibre des méridiens, comme en médecine chinoise!
Grâce à des techniques psychologiques spécifiques et au tapping, tapotements doux sur les canaux énergétiques :

vous reprenez en main votre équilibre énergétique & psychique!

Formation à la pédagogie vivante, apprentissage & intégration de la théorie par la pratique!

Le nombre de participants est limité par volonté de qualité pédagogique, davantage d’informations en suivant ce lien.

Dans cette vidéo, Gary Craig explique la “recette de base” de l’Eft.

Le stress positif n’existe pas!

Le stress positif n’existe pas!

stress positif

Vous avez dit stress positif ?

Le stress positif n’existe pas !
Si certains font une différence entre stress positif et négatif, c’est en terme d’origine du stress, mais pas du tout en terme de conséquences!

Qu’est ce que le stress?

Le stress est un ensemble de réactions physiologiques à un stimulus ou des stimuli.
Qu’il soit généré par une grande frayeur, venant de l’extérieur ou par la pression qu’une personne se met pour atteindre son objectif, les conséquences sur l’organisme sont les mêmes!

Ateliers gestion du stress

Certains considèrent qu’il faut de la pression pour être efficace!

Il s’agit juste d’une croyance et cela vaut la peine d’explorer d’autres modes de fonctionnement.
Il existe d’autres stratégies à utiliser, comme de :
– développer de la satisfaction par la proactivité,
– s’organiser,
– faire des pauses,
– se mettre des priorités,
– distinguer l’urgent de l’important.

Pourquoi se stresse t’on?

Le stress peut provenir de différentes sources :
– la “culture stress” :
dans notre société,il est presque devenu une valeur, pour certains il est associé à la notion d’actif, de responsabilités, …
– les objectifs non réalistes :
ils peuvent être posés par l’extérieur : l’entreprise, l’entourage, ou par soi-même
– peur d’affronter le vide, la réalité :
Le fait de se maintenir dans une hyper activité, de courir après des objectifs non atteignables, générateurs de pression, peut remplir une fonction. A très court terme, les inconforts et inconvénients encourus sont moins inconfortables que d’affronter l’insupportable :
– certains constats de vie, allant jusqu’à la considérer comme ratée,
– faire face à une angoisse existentielle,
– la peur de la mort,
– le questionnement sans réponse quant au sens de la vie, …

Tandis que l’on court après le temps, … il n’y a plus de contact avec les émotions, plus de temps pour penser, affronter le vide, l’absence de sens,…

Comment le stress agit-il sur le corps?

– Destruction irrémédiable de cellules nerveuses,
– Attaque du système digestif, jusqu’à provoquer des cancers (estomac),
– Affaiblissement du système immunitaire,
– Augmentation du taux d’inflammation dans le sang,
– Processus de vieillissement accéléré, …

Que faire?

Prévention !
L’hypnose est un allié de taille pour prévenir le stress, mais aussi sortir des cercles vicieux qu’il engendre.
Un travail sur soi permettra de :
– modifier les croyances liées au stress,
– mettre en place de nouvelles stratégies de fonctionnement,
– agir sur certains conditionnements au stress.